Centre Culturel de Chênée

rue de l'Église 1-3
4032 Chênée
tél. 04 365 11 16
fax. 04 367 65 78
info@cheneeculture.be 

sa di   lu ma me je ve sa di   lu ma me je ve sa di   lu ma me je ve sa di   lu ma me je ve sa di  
1 2   3 4 5 6 7 8 9   10 11 12 13 14 15 16   17 18 19 20 21 22 23   24 25 26 27 28 29 30  

Carnet de résidence

Des nouvelles neuves...

15/04/2019

SUITE À NOTRE DEMANDE DE RECONNAISSANCE DE CONTRAT-PROGRAMME DÉPOSÉE EN 2017 AUPRÈS DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES, NOTRE ACTION CULTURELLE SPÉCIALISÉE EN AIDE À LA CRÉATION A ÉTÉ RECONNUE POUR LES CINQ ANNÉES À VENIR. À L’HEURE D’AUJOURD’HUI, FORT DE NOTRE EXPÉRIENCE EN CE DOMAINE, NOUS SOMMES EN MESURE DE CONTINUER À ACCORDER UNE ATTENTION PRIORITAIRE À L’ENSEMBLE DES CRÉATEURS SOLLICITANT NOS SERVICES.

POUR DÉMARRER NOTRE ACTION CE PRINTEMPS, VOICI UN NOUVEL ÉVÉNEMENT AU DEVENIR RÉCURRENT DANS NOTRE SAISON DE FESTIVITÉS, DONT UNE DES PARTICULARITÉS EST DE S’INCLURE DANS LE CADRE DE LA BRADERIE DE CHÊNÉE :


Riches de la réflexion autour de nos précédentes éditions, le Festival des Artistes en Création à Chênée (vitrine des artistes venus en résidence chez nous) et Mon voisin est un artiste (exposition d’oeuvres d’artistes plasticiens liégeois) trouvent un souffle inédit dans notre saison.


À cette occasion, nous créons un parcours d’artistes ludique et varié parmi, entre autres, les vitrines des commerçants, la salle de l’hôtel de ville, la rue du Gravier, la place J.Willem et la place du Gravier,… pour d’une part promouvoir les artistes passés en résidence chez nous mais aussi, d’autre part, pour valoriser le quartier chênéen lors de ce moment festif et rassembleur.
Au programme des lectures publiques, boniments, déambulations, présentations d’extraits de spectacle, des concerts sur la place du gravier et au Croquant, un collectif de caricatures…


Une programmation riche et composite, une belle ambiance dans des lieux adaptés, une meilleure rencontre avec les publics, les artistes et le voisinage, avec l’aide des partenaires locaux, et ce, lors de la braderie, tels sont nos défis pour ce nouvel événement.

Toutes les infos détaillées à venir sur le site dans notre rubrique Evènement 

*Escale.s // Les 7, 8 et 9 juin 2019
Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir. C’est la saveur de la journée qui s’ouvre, c’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est la curiosité de confronter ses rêves avec le Monde, c’est demain, éternellement demain.
Partir... Roland Dorgelès

Durant les 4 mois qui arrivent, nous aurons également le plaisir d’accueillir en résidence les artistes suivants :

La compagnie C’est comme ça ! - Théâtre clownesque

Théâtre du Sursaut –  Théâtre Jeune Public

Maxime Tirtiaux – Théâtre musical Jeune Public

The Brums – Musique

Clarnival – Quatuor de clarinettes + PHOTO

Juliette Colmant et Quentin Halloy  – Danse musique Jeune Public

La compagnie Dérivation – Théâtre Jeune public

 

Résidence Mars / Avril 2019

06/02/2019

Du côté des résidences de printemps : Plongée musicale

SARAH CARLIER*
Cette jeune artiste compose et écrit depuis l’âge de 16 ans, inspirée par Nina Simone, Jimi Hendrix, John Mayer, Richie Havens, …
Révélée sur le web par AKAMusic, elle compose son premier album « For Those Who Believe » en 2011, fait ses premiers pas sur scène et quelques premières parties prestigieuses telles que Yael Naim, Emeli Sandé, James Morisson ou encore Amadou & Mariam.

Fin 2013, Sarah Carlier commence la composition de son second album et enchaîne les premiers enregistrements. Elle choisit le studio SynSound tant pour ses qualités techniques (enregistrement analogique) que pour les qualités humaines de Dan Lacksman, maître des lieux.
En suivant et supervisant chaque étape de la création de l’album, Sarah prend ses marques et affirme son style. Folk, pop, soul,… Avec une ouverture sur les musiques du monde.

LETICIA COLLET//CONDORE*

Envolée en solo, la claviériste de Dan San s’annonce comme l’une des révélations de 2019.
Condore au féminin, c’est un petit clin d’oeil au fait qu’il n’y a pas assez de femmes dans ce métier, ainsi qu’à mes origines chiliennes, explique Leticia Collet pour justifier le nom de baptême de son side project. Née au Chili, installée à Liège depuis l’enfance, cette claviériste remarquable et remarquée au sein de la formation folk/pop liégeoise Dan San (on l’a vue aussi en live avec Noa Moon) a créé son projet solo Condore voici un an.
Elle dévoile, dans un clip réalisé par Jessica Amico, une nouvelle partie de son univers : un refuge sensible, intime et délicat où une mélancolie sombre s’apaise grâce à cet environnement chaleureux. Annonciateur d’un premier EP pour le printemps 2019, “Lootus” se construit par l’entrelacement du piano et de la voix, dans une succession d’arpèges, de mélodies et d’harmonies vocales.

 

Carnet de Résidence Janvier / février 2019

05/12/2018

Je vous souhaite tout ce que vous souhaitiez qu’on vous souhaite... mais en mieux !

Philippe Geluck

Nous aussi , nous vous souhaitons une belle et heureuse année 2019 toute en arts et en couleurs en passant au Centre culturel de Chênée !

Du côté des résidences artistiques, il y en a pour tous les goûts :

 

Carnet de Résidence Novembre / Décembre 2018

23/10/2018
Nous sommes heureux de porter un éclairage tout particulier sur un groupe de hip-hop liégeois bien connu de nos salles de répétitions (salle résidence- local petite maison) et qui a été sélectionné pour le projet 1èresScènes de la CCR Musique de Liège *

STICKMAN & STOCKHOLM

Le projet Stickman et Stockholm est un groupe de rap formé en 2015 à Liège. Initié par Boris Valle
Collado (Stockholm – voix et composition)
et Jérôme Degée (Stickman – voix), ils sont ensuite rejoints par Julien Fekenne (DJohn Doe– Dj).

 

Carnet de Résidence Septembre / Octobre 2018

21/08/2018

CET ETE, DERRIERE DES PORTES APPAREMMENT CLOSES, LA SCENE DE NOTRE SALLE CULTURELLE EST RESTEE EN EVEIL… DE NOMBREUX ARTISTES ONT PEAUFINE LEUR RENTREE, CERTAINS POUR PRESENTER LEUR SPECTACLE DANS LE CADRE DU FESTIVAL DES RENCONTRES JEUNE PUBLIC DE HUY, D’AUTRES POUR PREPARER LEUR PROCHAIN CONCERT…

Ainsi avons-nous accueilli Hélène Pirenne (Sale frousse – Théâtre Jeune Public), Kevin Cocco ( Le Piège - Musique), La compagnie Canicule ( Ublo - Théâtre Jeune Public), Pauline Moureau et les Ateliers de la Colline (FuhtFuht à l’école du Touveland - titre provisoire - Théâtre Jeune Public). S’en est suivi un temps de repos bien mérité pour toute l’équipe avant une saison 2018-2019 qui promet d’impulser l’envie de sortir de chez soi ! Accrochez vos ceintures voici les quelques rendez-vous qui la rendent incontournable.

LES ARTISTES ATTENDUS : En musique, le groupe Kùzylarsen, en partenariat avec le projet Ça Balance de la Province de Liège En théâtre Jeune Public, Quentin Halloy et Juliette Colmant, avec leur nouvelle création « Arménia » Toujours en théâtre Jeune Public, Julie Burg, avec « L’antre de… » En théâtre musical, La compagnie des Demoiselles Tisseuses, avec « L’oeil du loup » … Et bien d’autres encore…

LE PARTENARIAT AVEC LE STUDIO DES VARIéTéS WALLONIE-BRUxELLES Soutenu par la Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, il propose une formation courte pour musiciens : 3 à 4 jours de coaching scénique consécutifs en vue de préparer tournées, show cases, avant-premières, …

Et s’adresse aux artistes des musiques actuelles (en développement ou confirmés) bénéficiant d’un encadrement professionnel (label, majors, éditeurs, agents, managers,), résidant dans la Fédération Wallonie-Bruxelles et porteur d’un PROJET, base essentielle pour le développement du travail à fournir.

www.studiodesvarietes.

Carnet de résidence Mai / juin / juillet / août 2018

26/04/2018

EN CE DEBUT DE PRINTEMPS ENSOLEILLE, NOTRE EQUIPE POURSUIT SON TRAVAIL D’ACCUEIL EN RESIDENCE AVEC LES ARTISTES SUIVANTS :

- Laurent Piron et son spectacle de magie nouvelle « Tremblements de peur »

Ce spectacle d’un nouveau genre place la magie au centre des enjeux artistiques en l’utilisant comme un réel langage.

Que nous soyons enfant ou adulte, homme ou femme, nous connaissons tous la peur. Le plus souvent, nous cherchons à l’éviter… Et si la peur n’avait plus rien d’effrayant ? Laurent Piron nous présente Gaspard, un jeune homme des plus ordinaires, contraint d’explorer ses peurs : celles qui le paralysent, celles qui le font avancer ou celles qu’il a déjà vaincues. Nous découvrirons les différentes facettes de cette émotion universelle. Dans cette histoire, où la seule limite est l’imagination de Gaspard, vous allez ressentir la magie d’une manière nouvelle. Au lieu de se confronter à votre raisonnement, elle va nourrir votre imagination et vous emmener dans une toute autre réalité. http://www.laurentpiron.be/
De plus nous soutenons cet artiste dans sa démarche de participation au festival des rencontres Jeune public de Huy 2018 en organisant dans notre salle résidence le visionnement de son travail par le jury de la pré-sélection. Hauts les battements de cœurs !

Carnet de résidences…

- Nathalie Delvaux – Cie Les Liseuses avec Drôles de zoziaux ! :

Elles proposent d’entrer dans les histoires, livres à la main, avec les voix, les sons, les couleurs, les musiques, les objets, les personnages, … Partir du livre, le donner à entendre à voix haute. Que l’écriture, par la parole, rencontre l’autre. L’objet-livre quitte la bulle de l’individuel, transmis au collectif. Ici, il y a de vrais ouvrages de papier, avec de jolies couvertures de carton en couleur. Uns sélection des plus belles histoires sur un thème choisi. Des comédiennes-chanteusesmarionnettistes-conteuses pour vous les raconter. http://www.lesliseuses.be

- Eva zingaro-Meyer – théâtre adulte avec une création autour des Ecrits Corsaires de Pier Paolo Pasolini :

Les Ecrits Corsaires constituent véritablement l’essence de la pensée pasolinienne, de son rapport au monde, de son regard sur les changements irrémédiables de notre époque. Toute sa réflexion y est condensée, dans son étonnante radicalité, sensibilité, subversivité (…). Ce qui me touche particulièrement dans ce texte, c’est le récit d’un homme qui a vécu dans sa chair le changement, le basculement, l’avènement de la société de consommation dans laquelle je suis née. En seulement dix ans, il a vécu le déclin du monde paysan, civilisation millénaire, qui semblait immortelle, et qui n’a pas survécu au nouveau « fascisme » de la société de consommation. Cette dernière a réussi à faire ce qu’aucun régime oppressif n’avait pu faire jusqu’alors : elle a détruit la vie du peuple, de la civilisation paysanne, en créant un modèle unique auquel tous doivent se soumettre. à travers cette création, je veux me mettre en quête, et tenter d’entrevoir l’immensité de ce que nous avons perdu.
Laurent Piron

- Mortalcombat – musique :

En partenariat avec le Studio des Variétés, nous accueillons durant trois jours le gagnant du concours « Du F. dans le texte », organisé par le Conseil de la Musique.

Après avoir enregistré un EP et un album très remarqués avec les zinzins de BRNS, César Laloux avait décidé de partir faire son petit bonhomme de chemin de son côté. Il fondait notamment Italian Boyfriend, avec lesquels il sortait l’an dernier un joli EP surf, pop et coloré, Facing the Waves. Aujourd’hui, il s’offre une escapade en français dans le texte avec sa coreligionnaire Sarah Riguelle, Italian Boyfriend étant officiellement « en pause mais toujours sur les rails ». Le projet s’appelle Mortalcombat et le titre Beau et décadent annonce un EP, Vacances en France, paru le 9 février chez Dear.Deer Records. Il a été produit et mixé par Clément Marion (Le Colisée). Aussi froid que sensuel, le morceau lorgne ostensiblement vers ses influences (Air, Metronomy, Mikado, Elli et Jacno...), pour un résultat frais et percutant.

http://focus.levif.be/culture/musique/a-decouvrir-mortalcombat-nouveau-groupe-en-francaisde-cesar-laloux-ex-brns/article-normal-731127. html

Carnet de Résidence mars / avril 2018

21/02/2018

PLACE AUX RéSIDENCES D’ARTISTES ! DURANT CE MOMENT PARTICULIER OÙ L’ARTISTE EST EN PROCESSUS DE CREATION, NOUS METTONS À SA DISPOSITION PLUSIEURS LOCAUX DE REPETITIONS, DE RECHERCHES, UNE SALLE EQUIPEE, DU MATERIEL TECHNIQUE ET DES RESSOURCES HUMAINES, AFIN QU’EN TOUTE LIBERTE, IL PUISSE EXPERIMENTER, EXPLORER, CREER, CONFRONTER SES IDEES AU PLATEAU… CE PRINTEMPS ANNONCE DES PROJETS THEATRAUX SOUS UN FLAMBEAU PARTICULIEREMENT FEMININ :

 

 

Carnet de Résidence janvier-février 2018

01/01/2018

QUE L’ANNEE 2018 SOIT REMPLIE :

DE SOURIRES

POUR CHASSER LA TRISTESSE

D’AUDACE,

POUR QUE LES CHOSES NE RESTENT JAMAIS EN PLACE,

DE RECONFORT, POUR ADOUCIR LES JOURS DIFFICILES,

D’ARCS EN CIEL,

POUR COLORER LES IDEES NOIRES, DE COURAGE,

POUR CONTINUER A Y CROIRE,

DE CONFIANCE,

POUR FAIRE DISPARAîTRE LES DOUTES,

DE GOURMANDISES,

POUR CROQUER ET DEGUSTER LA VIE,

DE GENEROSITE,

POUR LE PLAISIR DE PARTAGER,

ET D’ARTISTES EN RESIDENCE A CHENEE !

NOS ROUTES CROISENT A NOUVEAU AVEC JOIE CELLES DES ARTISTES ET PARTENAIRES SUIVANTS :

Carnet de résidences…

COLLECTIF KARDA // THEÂTRE ADULTE

Comédiennes, auteures et danseuses, Sarah Blion et Sarah Guilleux, travaillent depuis plus d’un an à l’élaboration d’une création théâtrale intitulée « Les roses poussent-elles encore à Damas? «. Cette écriture théâtrale s’inspire de sujets tirés de l’actualité, de la révolution syrienne, et de l’accueil des réfugiés et du texte de l’auteur Jean-Pierre Siméon, « Stabat Mater Furiosa », et nous raconte l’histoire de deux femmes, deux sœurs, éloignées depuis des années (l’une est en Syrie tandis que l’autre est en Belgique), au moment où les affrontements se font de plus en plus intenses.

Comment parler de la Syrie aujourd’hui ? Comment en parler autour de nous, quand le conflit semble complexe ? Nous sentons nous concernés ou complètement étranger à ce qui se passe là-bas ? Et qu’est-ce qui se passe réellement là-bas ? Et que se passe-t-il ici en Belgique, en lien direct avec l’ailleurs ?

 

Carnet de Résidence novembre - décembre 2017

24/10/2017

LA SALLE RéSIDENCE DEMARRE L’AUTOMNE SOUS LES COULEURS DES ARTISTES DE THéÂTRE JEUNE PUBLIC TANDIS QUE LA SALLE CULTURELLE OUVRE SES PORTES AUX MUSICIENS, TOUS ARTISTESCRéATEURS DE RéFLEXION, DE LIENS ET DE BONNE HUMEUR.

A suivre de très près :

La Compagnie les Pieds dans le Vent // Théâtre Jeune Public

Après un chemin pétillant à travers différentes compagnies jeune public, Valérie Joyeux et Vincent Raoult désirent faire fructifier et partager leur expérience avec d’autres artistes.

En 2011, forts de leur complicité, ils créent leur propre structure. La Compagnie Les Pieds dans le Vent voit le jour. Son objectif est la création et la diffusion de spectacles théâtraux destinés au jeune public et aux familles.

Ayant créé plusieurs spectacles ensemble, Valérie Joyeux et Vincent Raoult forment un « duo » aux yeux du public ; toutefois, ils insistent sur l’importance qu’ils accordent à toute l’équipe de création et comptent avec Les Pieds dans le Vent, inviter régulièrement d’autres artistes à les rejoindre.

Nous avons le plaisir de les accueillir dans le cadre de leur nouvelle création « Deux valises pour le Canada » titre provisoire : un solo avec l’accordéoniste Julien de Borman, mise en scène de Lara Hubinont. Un spectacle pour enfants dès 10 ans, où se raconte une histoire vraie de la migration d’une famille hongroise en 56.

RIVE // Musique

Après les avoir découvert lors de la petite Scène du 16 novembre, nous avons le plaisir de les accueillir en résidence. Avec un premier EP en français baptisé - Vermillon - sorti en mars, Rive est en passe de devenir le groupe électro-pop belge du moment. Juliette & Kévin forment ce duo à l’identité sonore et visuelle hautement addictive.

Avec puissance et douceur, la voix de Juliette Bossé nous embarque dans un voyage exaltant aux multiples influences: Air, Apparat, Tame Impala, Son Lux Produit par Remy Lebbos (Rare Sound Studio), le son de ce premier quatre titres est soigné, aérien, poétique. Et on reste - rivé - sur nos écrans à rêver devant le clip réalisé par l’illustratrice de génie Julie Joseph. N’hésitez pas, voyez plutôt : www.youtube.com/watch?v=GS8ZJncoe0s

De retour chez nous :

Les compagnies Tic en Toc et Tintalada - Théâtre Jeune Public à partir de 10 ans, en création avec « AyoAya » - spectacle pluridisciplinaire autour d’une légende marine 

HElMo - Service aux étudiants // Comédie musicale

L’objectif est de rassembler les talents de HELMo (étudiants et membres du personnel) autour d’un événement : construire avec la diversité des talents un spectacle/expo qui sera présenté au public au mois de mars, donner une visibilité aux talents HELMo, leur permettre de s’exprimer en favorisant le tissage d’un lien social.

En musique, de nouveaux groupes viennent occuper le local petite maison : - Archiduc - Hungry Hollow - Space Beans

ET POUR LES CURIEUx CULTURELS :

Il ne faut jamais siffler sur scène ou en coulisses.

On prétend que cela attire les sifflets du public.

En fait, cette superstition vient de ce que les régisseurs de théâtre utilisaient autrefois des sifflements codés pour communiquer entre eux les changements de décors. Un acteur sifflant pouvait alors semer la confusion dans le bon déroulement technique du spectacle.

+ d’infos ? http://www.theatreenaction.com/ superstitions.html

Carnet de Résidence septembre - octobre 2017

23/10/2017

Les résidences artistiques ont animé notre été !

La musique a le vent en poupe avec K-Lizeüm, www.facebook. com/pg/klizeum, un groupe de métal walllifornien et le musicien Sébastien Hogge,  www.sebastienhogge.be. Le théâtre Jeune public n’est pas en reste avec la compagnie Alula qui se prépare à défendre ses couleurs aux Festival des Rencontres Jeune public de Huy au mois d’août ! On y sera !

K-LIZEÜM

SEBASTIEN HOGGE : « Déjà bercé par le blues, le rock et le folk durant son enfance, c’est à l’âge de 16 ans qu’il apprend la technique du finger picking - une technique de jeu à la guitare qui permet de jouer les basses et la mélodie en même temps – auprès d’un maître en la matière : le guitariste belge Jacques Stotzem.

C’est également à ses côté qu’il apprend à transmettre l’âme d’un morceau à la guitare. à l’âge de 20 ans, il poursuit son aventure musicale au jazz Studio d’Anvers où il étudie le jazz. Deux ans plus tard, il peaufine son apprentissage en entrant au département jazz du conservatoire de maastricht.

En juillet 2015, ce guitariste talentueux, aussi membre du groupe de hip-hop liégeois « les R’tardataires », sort son premier Consortium – album solo de douze titres composé principalement par l’artiste, où place est faite à la musique acoustique et instrumentale avec la guitare comme principal protagoniste. »

• La libre Belgique – Septembre 2016

COMPAGNIE ALULA – THEÂTRE JEUNE PUBLIC

La compagnie Alula est née de la rencontre de plusieurs artistes, issus pour la plupart du théâtre jeune public francophone belge, désireux de travailler ensemble et de mettre leur talent respectif au service de la création Théâtrale.

En septembre 2012, la Cie Alula s’est lancée dans l’aventure et a créé son premier spectacle, Poids plume, ce spectacle a reçu une très belle reconnaissance et a tourné pendant 3 ans en Belgique, France, Suisse. un spectacle en appelant un autre, la compagnie a à cœur de continuer son chemin de création dans le domaine du jeune public, en privilégiant des thèmes qui lui sont chers et la rencontre de différents arts tels que le théâtre, la musique, le chant, l’art plastique, le mouvement, la danse...

A l’affiche cet été : BON DEBARRAS ! Le débarras… endroit sombre, peu attrayant, immuable et mystérieux. On passe à côté sans le voir et pourtant... quand on y pénètre, le temps pour nos yeux de s’habituer à l’obscurité, on découvre des tas d’objets, précieux ou pas, des traces laissées par le temps, preuves de notre passage. Dans chaque maison, l’enfant s’approprie un espace plus qu’un autre : une chambre, un grenier, une cabane de jardin…

Dans notre maison, c’est le débarras. Nous avons choisi de raconter des moments de vie de neuf enfants âgés de 6 à 14 ans habitant la maison, qui, à des époques différentes, investissent ce débarras. De 1900 à nos jours, leurs histoires s’y accumulent. Il leur sert de cache, de poste d’observation, de refuge.

La porte refermée, chacun peut plonger dans son imaginaire, se créer un univers à lui, se débarrasser de ses angoisses, de sa colère… s’inventer une vie autre, meilleure ou terrifiante suivant le jeu du moment…Y laisser une empreinte, un bout d’enfance.

www.alula.be

Et pour les curieux culturels, à qui appartiennent ces mots ?

« Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme... En variant le ton, par exemple, tenez : - Agressif : moi, monsieur, si j’avais un tel nez, Il faudrait sur le champ que je me l’amputasse ! - Amical : mais il doit tremper dans votre tasse : Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! - Descriptif : c’est un roc ! ... c’est un pic... c’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? ... c’est une péninsule ! » - Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ? D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? - Gracieux : aimez-vous à ce point les oiseaux Que paternellement vous vous préoccupâtes De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? » (…)

Réponse : Cyrano de Bergerac – Edmond Rostand La tirade du nez

N’hésitez pas à aller découvrir l’ensemble de la tirade sur internet

 123